Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etre cavalier, propriétaire ou non d'un cheval, et faire des économies

Beaucoup de cavaliers cherchent à faire des économies en raison, entre autre, de la hausse de la T.V.A sur le secteur équestre que vit la France en ce 1er janvier 2015.

Il est vrai que l'on nous a fait croire que l'équitation était à la portée de tous et que cette pratique était très abordable afin de multiplier le nombre de pratiquants et de propriétaires de chevaux en baissant les coûts et la qualité du service. Sauf qu'en réalité il n'en est rien. Les professionnels vivent assez mal (financièrement et qualitativement) le fait de s'être autant développés car ceci a aussi développé la concurrence et à donc générés encore des coûts plus bas pour rester compétitifs afin de ne pas voir sa clientèle partir.

Il se trouve que la T.V.A est une taxe reversée à l'Etat et n'a pas grand chose à voir avec la hausse du coût réel des produits et des services équestres, et donc ne permettra pas aux professionnels de mieux vivre ni de proposer de meilleurs services, au contraire. Mais cette augmentation rappelle bien que l'équitation et l'entretien d'un cheval est plus coûteux que les prix que nous voyons affichés ces 30 dernières années.

Vouloir pratiquer l'équitation et/ou être propriétaire et faire des économie est un non sens. Mais il y a toujours moyens de dépenser raisonnablement afin de ne pas devoir se séparer de son cheval ou d'éviter de dépendre d'un ou plusieurs cavaliers en demi-pension sur votre cheval ce qui peut être une fausse bonne solution, surtout pour votre cheval. 

*Adaptez l'hébergement au besoin et au confort de votre cheval avant le votre. Une pension pré ou pré-box coûtera moins chère qu'une pension box intégral, et votre cheval ne s'en portera que mieux dans la majorité des cas. Sauf exceptions (et beaucoup pensent à tort que leur cheval vit mieux en box ça les rassure pour des question de confort et de sécurité), de part sa nature, un cheval vit mieux d'être dehors qu'enfermé.

Les frais d'essence pour aller le voir sont à prendre en compte. Trouvez le bon rapport entre les km à parcourir et le nombre de fois que vous allez voir votre cheval dans le mois. Sachant qu'un cheval en pré et pré-box peut aussi nécessiter d'y aller moins de fois dans la semaine.

Le choix de votre véhicule n'est pas anodin non plus. Une voiture doit rester pratique avant d'être un élément de confort et/ou de frime. Une petite citadine consomme moins et coûte moins cher aussi bien en essence qu'en assurance et qu'en entretien.

Posséder un van, à moins d'une sortie par mois et moins de 12 sorties dans l'année, il vous coûte plus qu'il ne vous sert. Vous avez une voiture pour tracter votre van? idem, à moins d'une sortie par mois, même si vous avez un van que vous souhaitez garder votre voiture qui nécessite une puissance pour le tracter est plus coûteuse qu'utile. Pensez à louer votre transport (van ou camion), ou pensez à louer la voiture qui vous permettra de tracter ponctuellement votre van si vous souhaitez conserver ce dernier. 

Si vous possédez un petit camion, pensez à le louer. Des plateformes existent pour vous faciliter la gestion de la location.

Pour les déplacements de votre cheval, pensez au co-voiturage, que ce soit au sein même de votre écurie ou avec d'autres cavaliers d'écuries voisines. Utilisez les sites spécialisés et les réseaux sociaux pour vous mettre en contact avec des cavaliers engagés sur les mêmes concours, stages et manifestations que vous.

*Pour les soins véto, choisissez vos professionnels en fonction de la gravité:

-vaccins annuels: appelez le véto le plus proche et/ou le moins cher et vous organiser avec d'autres proprio pour faire une visite groupée (moins de frais de déplacement).

-problèmes spécifiques: boîteries, coliques... appelez le véto le plus compétent en la matière afin d'éviter l'erreur de diagnostique et de multiplier les traitements inutiles et les visites.

*Pour le maréchal: choisissez la ferrure adaptée à votre cheval en concertation avec votre véto et votre maréchal, en fonction de son activité (qui peut varier d'une saison à l'autre), en fonction du terrain sur lequel votre cheval travaille et à d'éventuelles spécificités ou problèmes locomoteurs. Par exemple, il n'est peut être pas utile si votre cheval ne présente aucun problème particulier et s'il travaille sur un sol correct de le ferrer des 4 pieds. Si vous ne faites pas d'extérieur l'hiver, idem, une ferrure moins coûteuse chaque hiver ou en période de faible activité peut être envisagée. L'absence totale de ferrure est également envisageable si l'activité et la nature du sabot de votre cheval le permettent.

*Prendre des cours régulièrement avec quelqu'un de compétent dans le travail et l'attitude juste du cheval peut vous faire faire des économies de véto, et d'ostéo et parfois même de maréchalerie orthopédique.....

Un cheval travaillé dans le bon sens a moins, voir pas de problèmes locomoteurs et ce, même avec un physique atypique dans la majorité des cas.

Il vaut mieux dans ce cas s'adresser à enseignant/entraîneur compétent et par conséquent un peu plus cher une fois tous les 15 jours ou tous les mois que de s'obstiner à travailler seul, ou en prenant quelqu'un de "pas cher" chaque semaine pour vous donner bonne conscience. Mais ne nous leurrons pas. Moins cher souvent = moins d'expérience et/ ou compétence.

*Le matériel: achetez que ce qui est utile, et ce dont votre cheval (plus que vous même) a réellement besoin. Ce qui implique de faire abstraction de la mode, des nouveautés, de ce qu'a acheté votre voisine de box (qui n'a peut être pas le même salaire que vous), ...

Achetez de la qualité, prenez soin de votre matériel pour qu'il dure longtemps, entretenez le pour qu'il reste en bon état. Il est possible de se tourner vers les achats d'occasions et les échanges. Pour les achats obligatoires privilégiés les périodes de soldes. Les opérations "troc" organisées dans les grandes enseignes ou les écuries de votre région.

Faites le vide et le tri du matériel entassé depuis des années qui peut être remis en état, utilisé à nouveau, être transformé, ou échangé/vendu.

*L'alimentation: adaptez l'alimentation aux réels besoins et au travail de votre cheval. Cet herbivore a d'abord besoin d'aller au pré/paddock en herbe (réduction des risques de coliques et de problèmes d'estomac, d'anxiété, de tics....), de manger du foin et ensuite ajoutez en fonction de l'activité des céréales, des floconnés, des granulés etc....

En pension, vous n'avez pas trop le choix des fournisseurs, mais chez vous, ou en pension un peu plus à la carte, ou des agriculteurs, vous pouvez être fournis par des professionnels de proximité. Regroupez vous entre propriétaires d'une même écurie, voir plusieurs écuries de proximité pour négocier des tarifs de "gros".

Pain dur et légumes (carottes etc...) vous pouvez sollicités les commerçants (boutiques indépendantes, marchés, grands magasins...) et récupérer leur invendus gratuitement ou à faible coûts.

Pratiquer un sport aussi coûteux est déjà une chance et un cadeau énorme que l'on se fait. Ceci est votre loisir, votre plaisir. Par conséquent il ne faut pas être trop gourmand.... limiter les autres loisirs et dépenses pas si utiles que ça est à réfléchir: resto, vêtements, vacances, ciné, concerts, ....cigarettes! Se serrer la ceinture pour le bien-être d'un animal dont on a pris la responsabilité est la moindre des choses. C'est un engagement que l'on doit respecter.

Ce sont toutes vos dépenses à côté qu'il faut aussi repenser: habitations, alimentation (le gachis alimentaire des français n'est plus un mythe), factures, forfait téléphone portable (la plupart des options des opérateurs sont souvent inutiles), ....

Pensez à orienter vos cadeaux (noël, anniversaire....) vers votre passion. Vos proches peuvent concentrer leurs cadeaux pour vous autour de votre pratique. Argent, mais aussi chèques cadeaux etc....

On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, la monnaie du beurre et le ...... sourire de la crémière! 

G.B.

Retour à l'accueil
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :