Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colloque bien-être du cheval

Pour voir ou revoir le colloque du bien être du cheval qui s'est tenu le 19 septembre dernier à Rome en Italie, rendez-vous sur le Replay ICI

Quelques explications Article Fédération Française d'Equitation

Programme du colloque : Programme

De manière assez classique des "experts", des "champions", différents intervenants ...Les figures habituelles de ce type de rendez-vous nous exposent leur point de vue, leur travail et leur expérience.

On ne se lasse pas des présentations historiques largement documentées de Monsieur Alain Francqueville.

Si parfois les sujets s'éloignent du bien être équin, ce colloque à le mérite d'exister.

Retrouvez l'intégrale de cette journée de colloque (6h) comme si vous y étiez.

On ne peut pas reprocher à la filière de ne pas parler du sujet, Est-ce que les pratiques changent pour autant et s'améliorent réellement et suffisamment ? Cela n'est pas encore flagrant.

Les retombées de ces événements sont-ils bénéfiques au cheval ? Cela n'est pas certain.

Echanger avec certains protagonistes permet de voir rapidement qu'ils pensent avoir été choisis pour leurs connaissances du sujet, hors c'est surtout parce que leur nom est connu, que c'est une belle vitrine et que c'est un milieu en vase clos, ils ne savent surtout pas qui inviter d'autres (et je cherchent pas beaucoup).

Souvent organisés par des associations dont les éternels intervenants font partie, il est politiquement incontournable de ne pas les inviter et comme il ne faut surtout pas faire bouger les choses trop vite ni trop loin, n'invitons surtout pas des inconnus qui oseraient dire des choses qui remettraient en cause tout un système en place depuis plusieurs dizaines d'années. 

Beaucoup trop d'argent en cause, trop de figures emblématiques "perdraient de leur aura", certains ne voudraient pas perdre le contrôle d'un petit milieu élitiste. 

Pourtant, quand on entend certains cavaliers de "haut niveau", se poser la question de : "tu te rends compte, comment on va faire avec les jeunes s'il ne faut plus serrer les muserolles, pour pas qu'ils ouvrent la bouche ? " .... 

Ce à quoi on a envie de répondre : " mais c'est ça le dressage, c'est réussir à dresser, à obtenir la confiance de la bouche du cheval sans accès de contraintes. C'est peut-être ça être dresseur, c'est peut-être ça faire de la qualité". On ne peut s'empêcher de penser que, que le jour où les règlements seront appliqués à la lettres, les champions de demains ne seront peut-être plus du tout ceux d'aujourd'hui. Et peut-être qu'au delà du règlement, si le bon sens et le bien-être équin avaient été de mise par le bon sens commun, les champions d'aujourd'hui ne seraient pas non plus ceux que l'on connait....

Peut-être que demain, les choses reprendront enfin leur juste place et que les cavaliers que l'on montre du doigts en traitant de marginaux, ou de piètres amateurs seront reconnus pour leur travail, qui, s'il met plus de temps à arriver au même rendu technique, sera reconnu de meilleur qualité car obtenu d'une bien meilleure façon en étant passé par un meilleur chemin, celui du respect du mental et du physique du cheval.

Les effets de cette vague de prise de conscience qui monte et qui grossit depuis plusieurs années ne seraient-ils pas qu'un rideau de fumée ?

Le cheval ne serait-il pas encore que le dindon de la farce d'outils marketing ?

Souhaitons que ces événements de communication et d'interrogation sur le sujet se multiplient et aient des retombées concrètes au quotidien pour les chevaux en activité.

undefined
Photo g.b

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article