Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour sur la semaine digitale du cheval

Du 5 au 13 décembre 2020 s'est tenue à l'initiative de la F.N.C.C (Fédération Nationale des Conseils des Chevaux) la semaine digitale du cheval. 

Suite à l'annulation de nombreux événements (Equita Lyon, Salon du Cheval de Paris..), des initiatives ont fleuri. Entre les formations en ligne, les webconférences, les rendez-vous en visio divers et variés entre professionnels de la filière pour maintenir les échanges, les rencontres et les réflexions... est née cette manifestation.

La création d'un salon virtuel est séduisante. Pas d'embouteillage, de stationnement, pas de longues heures de marche dans un salon bondé, .... cette idée avait tout pour plaire, toutefois vu le prix des stands, clairement les professionnels en difficulté n'ont pas pu se permettre une visibilité où l'offre était assez limité dans cet évènement.

Pierre-Yves Pose, président de la F.N.C.C avance : "La mise en valeur de toute l'activité de la filière équine" une promesse très plaisante en cette période de crise sanitaire aux fortes conséquences économiques dont souffrent nombreux professionnels du secteur. L'idée aurait germée en juin 2020 pour : "aider la filière à se relancer". Une belle promesse pour les acteurs du secteur qui ont bien besoin de ce type de coup de projecteur sur leurs activités respectives.

La relance a t-elle eu lieu ? Un grand nombre d'amateurs du cheval et de l'équitation n'ont en tout cas malheureusement pas été atteints par la communication assez timide de ce salon, c'est dommage.

Un petit couac de référencement ? Un manque de couverture médiatique ? Il était par exemple bien difficile de tomber "par hasard" sur cet événement avec les moteurs de recherche car le premier terme "semaine", n'est pas forcément une évidence. Le mot "salon" étant absent du nom de l'évènement, pour trouver les liens, il fallait déjà savoir que la manifestation existait.

Les horaires types étaient les suivants: samedis et dimanches 10h/21h (ou 22h pour le second samedi) et 14h/21h du lundi au vendredi.

Ces horaires permettaient (en théorie) l'accès aux stands et échanges avec les exposants, accès aux reportages, retransmissions, et tables rondes. En dehors de ces horaires, il était tout de même possible d'accéder au salon pour naviguer dans les allées virtuellement certains jours.

En s'inscrivant avant l'ouverture du salon et en demandant son "badge", il était indiqué qu'il était possible d'avoir accès à nombreux avantages :

- un cadeau exclusif (un mug offert par la Société Française des Equidés de Travail) 

- un accès privilégié en V.I.P la veille de l'ouverture au public (ce qui permettait surtout aux créateurs et concepteurs de tester la plateforme) 

-des promos en avant premières

-des invitations exclusives à des événements 

-des jeux pour gagner des cadeaux

-la possibilité de cumuler des points et d'avoir des cadeaux

Si toutes les promesses n'ont pas vu le jour, l'idée était bonne.

Le visuel est sympathique, certains gamers ont trouvé des similitudes avec certains jeux à succès. Si la navigation dans le salon était amusante sur le principe, elle s'est finalement révélée un peu laborieuse. Le cumule de points qui présentait un intérêt ludique a subi de gros bugs, avec des pertes de points inexpliquées et des possibilités de "booster" son nombre de points qui ne fonctionnait pas vraiment. 

Les appels à combattre l'animalisme dans les allées du salon, sont des messages assez insupportables et complètement contre productifs. Certaines figures historiques de quelques institutions font fausse route sur ce sujet et passe à coté de la vraie question.

Les tables rondes qui n'en ont que le nom. Des échanges qui se résument à des interventions de figures bien connues aux discours maintes fois entendus et un peu dépassés qui tournent un peu autour du pot sans poser les véritables problématiques. Ces émissions sont sauvées car menées de mains de maître par Monsieur Kamel Boudra, qui, heureusement, pose des questions pertinentes car les questions posées par les internautes ne sont pas toutes relayées. 

Un très bon reportage sur Pamfou dressage, dans les écuries de la dynamique entreprise est à voir ou à revoir REPLAY

Dommage pour les retransmissions de concours qui n'ont finalement pas été diffusés, là encore c'est une grosse déception.

Avec quelques améliorations, c'est un concept à développer et à améliorer pour une prochaine édition vivement attendue.

Cette édition manquait un peu de visuels "cheval". Nombreuses disciplines sportives étaient absentes des allées du salon. Des activités n'étaient pas représentées comme par exemple la maréchalerie les sciences vétérinaire etc... 

Semaine Digitale du Cheval

Merci à la Société Française des Equidés de Travail.

Merci à Kamel Boudra et à Mehdi Jedraoui pour leur professionnalisme et pour la touche qualité de cette semaine.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article