Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autorisation pour les propriétaires de chevaux confinement #2

Autorisation pour les propriétaires de chevaux confinement #2

Pour ce deuxième confinement en France du 30 octobre au 1er décembre 2020, les E.R.P (établissements recevant du public) sont fermés aux usagers (hors personnel, cavaliers professionnels), aux visiteurs, aux intervenants extérieurs. Les visites vétérinaires d'urgence et les actes ne pouvant être reportés sont maintenues. Tout report doit être décidé en accord avec votre vétérinaire

Les propriétaires peuvent continuer à se rendre auprès de leurs chevaux et poneys pour continuer à s'en occuper (Info du Ministre de l'agriculture). Il en est de même pour les demi-pensionnaires, puisque vous vous partagez la garde et les soins de vos équidés.

 Toutes les compétitions et les rencontres sportives sont annulées sauf les échéances de niveaux PRO pouvant être organisées à huis clos.
 
La pratique sportive doit être limitée pour éviter les risques d'accidents qui engorgeraient les services hospitaliers.
Pour les chevaux et les cavaliers qui doivent maintenir un certain niveau d'entraînement, G.B.Equitation reste disponible pour tout conseil technique et pratique à distance.
-Egalement disponible pour les cavaliers qui souhaitent des cours théoriques en visio via GOOGLE MEET ou ZOOM. 
Ainsi vous pouvez continuer à préparer la théorie de vos galops ou vous entretenir sur un problème technique et pratique avec votre cheval si besoin.
 
- Egalement disponible pour la pratique, en direct sur www.equivisio.fr ou en différé en vous filmant et en m'adressant votre vidéo ou le lien du site sur lequel vous avez hébergé votre fichier.
Après une analyse et vous transmet des conseils techniques dans les plus brefs délais.
 
Pour toutes informations et renseignements complémentaires, n'hésitez pas à prendre contact.
 
Bon courage à tous.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article